• Sel

  • Algosel aux algues 250 g

    Le paludier
    colis de 12
    3.46 à l'unité

  • Fleur de sel boite 125 g

    Le paludier
    colis de 12
    3.75 à l'unité

  • Fleur de sel sachet 250 g

    Le paludier
    colis de 12
    5.24 à l'unité

  • Sel gros - sachet pe 1 kg

    Le paludier
    colis de 10
    2 à l'unité

    Historique : Le sel est connu depuis la Préhistoire pour ses caractéristiques d'assaisonnement et de conservation des aliments. Il fut probablement précocement utilisé dans les rites religieux. On connait de tels usages chez les Hébreux, les Grecs et les Romains de l'Antiquité.
    Cet élément naturel a aussi revêtu une grande importance stratégique et économique et a fait l'objet d'un commerce important, parfois sur de grandes distances. Il a aussi été une monnaie d'échange et un impôt, la gabelle.
    Définition : Le sel gros humide est produit sur les marais salants de la presqu’il de Guérande par évaporation naturelle d’eau de mer sous l’effet conjugué du soleil et du vent. Il est ensuite récolté manuellement par les paludiers selon des procédés ancestraux. Ce sel marin ne subit aucun lavage et conserve ainsi ses minéraux et oligo-éléments issus de l’eau de mer.
    Process de fabrication : l'eau de mer arrive par un petit canal muni d'une vanne, dans un grand réservoir appelé Vasière. De la vasière, elle passe dans un deuxième grand bassin, que l'on appelle Cobier. L'eau de mer, un peu concentrée, passe dans une série de bassins tracés en chicane pour allonger le circuit hydraulique des eaux qui portent le nom de Fares ou Adernes. Elle arrive ensuite dans les derniers bassins appelés Oeillets, où se produit la cristallisation du sel. En cheminant dans cette série de bassins et de compartiments, l'eau se concentre de plus en plus, pour atteindre une concentration de 260 g de chlorure de sodium par litre d'eau de mer. Elle est alors saturée dans les oeillets et le sel est cueilli au fur et à mesure de sa formation, durant les mois de juin à septembre par les paludiers, de manière artisanale à l'aide d'un grand outil en bois appelé "Las".

  • Sel moulu - boite 250 g

    Le paludier
    colis de 12
    2.26 à l'unité

    Historique : Le sel est connu depuis la Préhistoire pour ses caractéristiques d'assaisonnement et de conservation des aliments. Il fut probablement précocement utilisé dans les rites religieux. On connait de tels usages chez les Hébreux, les Grecs et les Romains de l'Antiquité.
    Cet élément naturel a aussi revêtu une grande importance stratégique et économique et a fait l'objet d'un commerce important, parfois sur de grandes distances. Il a aussi été une monnaie d'échange et un impôt, la gabelle.
    Définition : Le sel fin séché est produit sur les marais salants de la presqu’il
    de Guérande par évaporation naturelle d’eau de mer sous l’effet conjugué du soleil et du vent. Il est ensuite récolté manuellement par les paludiers selon des procédés ancestraux. Ce sel marin ne subit aucun lavage et conserve ainsi ses minéraux et oligo-éléments issus de l’eau de mer. Le sel fin séché est obtenu ensuite par simple séchage dans un courant d’air chaud, puis broyage, sans adjonction d’aucun additif.
    Process de fabrication : l'eau de mer arrive par un petit canal muni d'une vanne, dans un grand réservoir appelé Vasière. De la vasière, elle passe dans un deuxième grand bassin, que l'on appelle Cobier. L'eau de mer, un peu concentrée, passe dans une série de bassins tracés en chicane pour allonger le circuit hydraulique des eaux qui portent le nom de Fares ou Adernes. Elle arrive ensuite dans les derniers bassins appelés Oeillets, où se produit la cristallisation du sel. En cheminant dans cette série de bassins et de compartiments, l'eau se concentre de plus en plus, pour atteindre une concentration de 260 g de chlorure de sodium par litre d'eau de mer. Elle est alors saturée dans les oeillets et le sel est cueilli au fur et à mesure de sa formation, durant les mois de juin à septembre par les paludiers, de manière artisanale à l'aide d'un grand outil en bois appelé "Las".
    Ingrédient(s) : sel fin de guérande

  • Sel moulu - sachet pe 500 g

    Le paludier
    colis de 10
    2.04 à l'unité

    Historique : Le sel est connu depuis la Préhistoire pour ses caractéristiques d'assaisonnement et de conservation des aliments. Il fut probablement précocement utilisé dans les rites religieux. On connait de tels usages chez les Hébreux, les Grecs et les Romains de l'Antiquité.
    Cet élément naturel a aussi revêtu une grande importance stratégique et économique et a fait l'objet d'un commerce important, parfois sur de grandes distances. Il a aussi été une monnaie d'échange et un impôt, la gabelle.
    Définition : Le sel fin séché est produit sur les marais salants de la presqu’il
    de Guérande par évaporation naturelle d’eau de mer sous l’effet conjugué du soleil et du vent. Il est ensuite récolté manuellement par les paludiers selon des procédés ancestraux. Ce sel marin ne subit aucun lavage et conserve ainsi ses minéraux et oligo-éléments issus de l’eau de mer. Le sel fin séché est obtenu ensuite par simple séchage dans un courant d’air chaud, puis broyage, sans adjonction d’aucun additif.
    Process de fabrication : l'eau de mer arrive par un petit canal muni d'une vanne, dans un grand réservoir appelé Vasière. De la vasière, elle passe dans un deuxième grand bassin, que l'on appelle Cobier. L'eau de mer, un peu concentrée, passe dans une série de bassins tracés en chicane pour allonger le circuit hydraulique des eaux qui portent le nom de Fares ou Adernes. Elle arrive ensuite dans les derniers bassins appelés Oeillets, où se produit la cristallisation du sel. En cheminant dans cette série de bassins et de compartiments, l'eau se concentre de plus en plus, pour atteindre une concentration de 260 g de chlorure de sodium par litre d'eau de mer. Elle est alors saturée dans les oeillets et le sel est cueilli au fur et à mesure de sa formation, durant les mois de juin à septembre par les paludiers, de manière artisanale à l'aide d'un grand outil en bois appelé "Las".
    Ingrédient(s) : sel fin de guérande

  • Seloplante aux herbes 250 g

    Le paludier
    colis de 12
    3.46 à l'unité